Une vie saine

Mener une vie saine avec l’hypertension pulmonaire

Mener une vie saine avec l’hypertension artérielle pulmonaire. Comment procéder ? La diététicienne et spécialiste expérimentée Chermaine Kwant - van Weelderen propose un texte et des explications.

Soyez à l’écoute de votre corps

Envoyer par mail

Mener une vie saine avec l’hypertension artérielle pulmonaire. Comment procéder ? La diététicienne et spécialiste expérimentée Chermaine Kwant - van Weelderen propose un texte et des explications. Depuis la réussite de sa transplantation pulmonaire en 2016, elle est une ancienne patiente atteinte d’hypertension artérielle pulmonaire. À l’hôpital où elle a été traitée pour son hypertension artérielle pulmonaire, Chermaine prépare à présent un doctorat sur les effets de l’alimentation et du mode de vie sur la qualité de vie des patients atteints d’hypertension pulmonaire.

Un peu d’exercice
« De part ma propre expérience, je sais que des habitudes régulières sont extrêmement importantes », dit-elle. Se coucher tôt. Ne pas se lever trop tard. Un rythme régulier est important. Faire chaque jour une promenade. Le grand air est bon pour le corps et l’esprit. Faire du sport comme un fou est déraisonnable. « Un peu d’exercice suffit. » Les recherches montrent qu’un exercice physique régulier est important pour permettre aux patients atteints d’hypertension pulmonaire de maintenir leur condition physique. Cela évite en outre une fonte de la masse musculaire. « Le mieux est de déterminer avec son médecin traitant si la pratique d’un sport est indiquée dans votre cas. Cela dépend en effet de la sévérité des symptômes ou si le sport peut avoir un effet positif. » Si le sport est autorisé, il est conseillé de le pratiquer sous la direction d’un kinésithérapeute. Ce dernier est à même de proposer un programme sur mesure adapté au patient atteint d’hypertension pulmonaire.

Qualité de vie
Le plus important selon Chermaine est de bien écouter son corps. Ne pas aller au-delà de ses limites, car on risque de le payer au prix fort. Mener une vie saine avec l’hypertension pulmonaire signifie également être bien dans sa peau. Souvent, les patients atteints d’hypertension pulmonaire constatent que leur entourage ne se montre pas toujours compréhensif. Extérieurement, il est souvent impossible de remarquer que quelqu’un souffre d’hypertension pulmonaire. « Cela peut vous rendre triste et anxieux. »

Vidéos et livre de cuisine
Outre son travail de chercheuse, Chermaine a réalisé en collaboration avec un chef et avec des patients atteints d’hypertension pulmonaire des séquences vidéo présentant des recettes de cuisine et elle a écrit un livre de cuisine. Avec ces vidéos, elle a voulu apporter aux patients atteints d’hypertension pulmonaire de l’inspiration pour cuisiner de délicieux repas sans sel et sans sucre. « En gérant bien son alimentation, on peut obtenir davantage d’énergie pour vivre avec sa maladie. On est plus fort mentalement et physiquement. » Sur ce qu’elle a vécu pendant sa maladie, elle a écrit un livre intitulé « Incurablement positive ». Elle a aussi créé sa propre fondation : www.sicq.nl. Elle a ainsi souhaité encourager la recherche scientifique sur l’alimentation et sur le mode de vie lors de maladies incurables et proposer une formation utile à tous ceux qui veulent être plus forts pour aborder leur existence.

Envoyer par mail